Les bonnes pratiques du camping à Déva

Si le camping « sauvage » est toléré à Déva comme dans de nombreux lieux de Nouvelle-Calédonie, il convient de respecter certaines règles de bon sens pour profiter au mieux et durablement de ce que la nature a à nous offrir. Mais surtout, pour permettre aux générations futures de profiter un jour de ces lieux d’exception.

« Allez va, on ne vous demande pas la mer à boire ! » Les bonnes pratiques du campeur ne sont pas compliquées à appliquer, elles demandent simplement du bon sens et de l’éco-citoyenneté. « eco-quoi ?? »

On retiendra le principe de base très simple : On ne laisse pas de traces de son passage.

« Easy non ? »

 

Gérer ses déchets : une priorité 

Ce n’est pas parce qu’on est en camping qu’il faut oublier ses bonnes habitudes. Vous serez plus que ravis de retrouver un site propre la prochaine fois que vous reviendrez.

    => Limitez vos déchets ! 

« Le meilleur déchet c’est celui qu’on ne produit pas ! »

          –  Privilégiez l’utilisation d’ustensiles et de vaisselle réutilisables. « Ahhh … Ce serait bête de se priver de la joie de ces matins vaisselle les pieds dans l’eau et le sable blanc … »

          –  Penser aux éclairages solaires qui évitent l’emploie de piles ou de gaz et sont largement disponibles et abordables de nos jours dans une gamme variée… « Le soleil ne manque pas au Domaine de Déva !! »

    => On recycle !

Si possible, essayer de trier d’un coté les déchets non recyclables, et d’un autre les déchets recyclables : les canettes écrasées et les bouteilles en verre qu’on apportera au tri en rentrant.

A Bourail, les bornes de collecte de l’aluminium et du verre sont situées au niveau du camping de Poé ou sur la place située en face du marché municipal.

    => ON REPART AVEC SES DÉCHETS !

 

Respecter les premiers locataires des lieux : la faune et la flore

littoral du Domaine de Déva à Bourail

Nous avons la chance à Déva de jouir d’un cadre naturel exceptionnel. Le camping serait bien moins plaisant si le littoral était nu et désert … L’ombre des arbres et le chant des oiseaux sont tout de même biens plus agréables …

Ainsi, on proscrit toute pratique allant à l’encontre de la préservation de ce cadre naturel privilégié :

    => Ne pas ramasser de plantes, de fossiles, de cailloux, …

« Dans la nature chaque chose a sa place et son rôle, ne venez pas perturber cet équilibre fragile ! »

    => La chasse est strictement interdite

    => La pêche est interdite dans les réserves naturelles.

Il y a 3 réserves naturelles à Bourail  : la réserve naturelle de Poé qui prend fin au niveau du Domaine de Déva, après la fameuse « faille shark » (côté entrée du Domaine); la réserve naturelle de la Roche percée et de la Baie des tortues, la réserve naturelle de l’île Verte.

     => On ne circule pas en véhicule sur la plage.

« L’érosion naturelle du littoral est déjà bien assez importante pour que l’on vienne l’accentuer … »

    => PAS DE DRIFT ou de sport automobiles sur le domaine de Déva !

« Sérieux les gars, c’est pas la place qui manque dans des lieux plus adaptés que dans un parcs naturel … »

    => Limitez la pollution lumineuse et sonore.

« On respecte ses voisins ! Et oui, techno, bringue de Tahiti ou « musique à nouzotes », tout le monde ne possède malheureusement pas les mêmes goûts musicaux que vous … et encore moins la faune du site … »

 

Déva : la plus grande colonie de puffins fouquet du Pacifique.

Le Domaine de Déva est la plus grande colonie de puffins fouquets ou petrel du Pacifique

« Si à la tombée de la nuit une horde de bébés se mettent à crier, ne vous inquiétez pas, il n’y a pas d’orphelinat à Déva, ce sont juste les pétrels. »

Ces gros oiseaux gris un peu bruyants mais sympathiques sont tout à fait inoffensifs. Il s’agit d’une espèce menacée et protégée qui niche directement dans des terriers creusés dans le sable le long du littoral. Respectez-les :

    => Ne vous aventurez pas dans les zones de nids au risque d’endommager la colonie.

« On fait notamment attention où on pose sa tente, son véhicule ou même ses fesses quand on va aux petits coins … ».

    => Ne les touchez pas !

Si toutefois vous observez une pétrel en détresse, sécurisez la et appellez SOS Petrel au 83.89.40.

   => Évitez la pollution lumineuse afin qu’ils puissent retrouver le chemin de leurs nids.

 

Le feu ça brule !

Rappelons que le Domaine de Déva est LA plus grande forêt sèche de Nouvelle-Calédonie, écosystème rare et menacé à l’échelle de la planète ! C’est également la zone tampon du lagon de la Zone Côtière Ouest classée au patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO depuis 2008. Les conséquences d’un feu de forêt y seraient plus que dramatiques et représenteraient une très grande perte pour notre patrimoine naturel inestimable. Aidez-nous à la protéger en la respectant.

    => Apportez votre propre bois de chauffe.

    => Ne coupez pas de bois sur le Domaine.

« Et au passage, même si vous vous prétendez Grand Poète, veuillez utiliser du papier comme tout le monde et ne pas étaler votre prose sur les arbres… D’ailleurs, c’est tout de même plus facile d’envoyer un papier à votre amoureuse qu’un tronc d’arbre… »

    => Éteindre son feu lorsque vous vous en éloignez.

De Septembre à Février, le risque d’incendie est particulièrement important en Nouvelle-Calédonie. Il convient par conséquent d’être vigilant partout et à tout moment.

 

Petite aparté sur la crème solaire …

La crème solaire joue un rôle majeur dans la pollution de nos océans. Tous les ans ce sont jusqu’à 25 000 tonnes de crème solaire sont déversées dans la mer … Les produits chimiques tels que l’oxybenzone et de l’octinoxate présents dans la composition de certaines de ces crèmes sont extrêmement nocifs pour le corail et ont également un impact sur les espèces marines et végétales. « Est-ce qu’on vous a déjà dit que le lagon qui longe le Domaine de Déva faisait partie de la Zone Côtière Ouest classée au patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO depuis 2008 ? Ah oui déjà ! Et bien on répète ce n’est pas grave, ça va bien rentrer comme ça ! ».

Heureusement de nombreuses marques de crèmes solaires ce sont désormais mises à produire des crèmes solaires éco-responsables composées de filtres minéraux moins nocifs pour la nature. Nous ne pouvons donc que vous encourager à utiliser si possible de telles crèmes.

Il est aussi conseillé d’appliquer sa crème sur le corps 15 à 30 minutes avant chaque baignade afin de favoriser sa pénétration dans la peau, et donc d’éviter d’en perdre la majeure partie dans la mer …

Mais le mieux reste tout de même d’éviter le plus possible la crème solaire en évitant une exposition prolongée au soleil et en portant des habits en lycra et des chapeaux qui vous protégerons bien mieux du soleil et de ses effets néfastes pour la peau !

  • Listing categories Actualité
Une question ? Vous souhaitez obtenir des informations ?